Présentation de jeu - Sable rouge

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Présentation de jeu - Sable rouge

Message par Acher le Sam 28 Oct - 21:36

Vidéo ...

https://www.youtube.com/watch?v=UZOXb7A1peo


Description :

Il y a un temps indéfini, la planète Nirgal (Mars) connaissait une civilisation incroyablement avancée, basée sur une technologie utilisant un liquide aux propriétés étonnantes, l'Encre. Un jour, toutefois, cette civilisation souterraine, qui avait réduit la surface en un désert, les Silicates donc, fut attaquée par une espèce hors-monde appelée les Pilleurs de Corps parce qu'ils parasitaient les êtres. Ce fut la fin : la destruction mutuelle fut quasi-totale et Nirgal revint à la barbarie.

Sable Rouge est donc un univers post-apocalyptique violent où les personnages vont devoir survivre et tailler leur destin à grands coups féroces, à la manière d'un Conan ou d'un Mad Max. Les personnages ont toutefois une particularité par rapport à leurs contemporains : ils ont survécu au parasitage d'un Pilleur de Corps, ce qui les place à l'écart du tout venant. L'action se déroule sur Mars, une planète de gouffres profonds, de vents violents, au paysage rouge déchiqueté.

Il n'y a pas d'humains, sur Nirgal. Les joueurs incarnent des êtres de l'un des peuples se côtoyant sur la planète, survivant de concert, s'affrontant parfois :

les Maadims, un peuple ancien de rudes guerriers.
les Silicates, héritiers encore inquiétants d'un empire souterrain disparu et haï.
les Pygmachines, des êtres petits, partiellement minéraux, mais artisans de talent.
les Furiens, des géants de deux mètres à l'oeil unique et moins primitifs qu'ils ne le paraissent.
les Squals, des humanoïdes reptiliens dont l'histoire douloureuse a fait des survivants nés.
les Bleeks, les plus proches visuellement d'un humain, mais dont l'alliance avec la civilisation souterraine a modifié les capacités.

Le personnage est défini par dix caractéristiques, allant chacune de 0 à 10, à savoir Dimension, Muscles, Carcasse, Articulations, Crâne, Sens, Peau, Style, Sacrifice, Morbus Chaos. Les premières couvrent des aptitudes physiques ou mentales des personnages. Morbus Chaos est la caractéristique unique des personnages, due au parasitage échoué de leur corps. Elle mesure le lien entre eux et la Ruche, la civilisation des Pilleurs de Corps.

Viennent ensuite les "influences", des modificateurs aux caractéristiques dépendant du milieu ou du lien avec l'action accomplie. Par exemple, l'influence Planitia s'applique à tout ce que le personnage essaierait d'accomplir en surface.

Le personnage a, enfin, des compétences et un certain nombre de jauges et de réserves de points, qui représentent ce qu'il sait accomplir, divers états (de santé, de calme ou de capacité magique), le nombre de manoeuvres qu'il peut accomplir, etc.

Un personnage est créé en choisissant une espèce, puis une origine, un passé, un apprentissage, une occupation et un gimmick (une attitude, un style). Chaque étape va modifier et influer sur les différentes valeurs qui composent le personnage, avec quelques derniers points pour le rendre unique.

Le système fonctionne de la manière suivante : pour accomplir une action, le joueur fait la somme de la caractéristique plus la compétence utilisées (éventuellement modifiée). En jetant une poignée de D20, chaque dé inférieur ou égal à cette somme est une réussite, sinon c'est un échec. S'il y a plus de réussites que d'échecs, l'action est réussie. La valeur de la caractéristique Sacrifice donne la limite supérieure de dés qu'il est possible de lancer. En combat, le personnage doit utiliser ses points d'action pour accomplir les manoeuvres de combat qu'il souhaite réaliser, dans la limite de celles qu'il connaît.

Quant à la magie de ce monde, elle tourne principalement autour de l'utilisation d'une substance, l'Encre. Deux grandes manières de faire de la magie, le Lumbo et la Précokinésie s'affrontent, mais quel que soit le clocher, le système de jeu gère de la même manière leur fonctionnement (les différenciant sur les effets possibles ou souhaitables). Le système de magie est dynamique, dans le sens où le joueur conçoit le sort que va lancer le personnage. Une série de paramètres (puissance, rayon d'effet, durée, etc.) que le joueur va choisir va permettre d'en définir la difficulté.


Système de règle :

Le point noir du jeu. Le système de règle est à chier : lourd, ingérable impossible à se mémorer, les tests que j'en avait fait à l'époque me restent comme véritablement la plaie du jeu. Il est donc nécessaire de rapidement le substituer par autre chose de plus souple qui nuise moins au jeu.

Pour conclure, Sable rouge est un jeu hyper sympa à jouer (si on change de règles) qui a une couleur et une "fraicheur" certaine. Assez mal connu, édité chez 7eme Cercle, ce jeu est une petite pépite à découvrir. Il a enfin l'avantage d'être auto suffisant (un livret de règle et un paravent) ce qui permet de ne pas ruiner le MJ.


Acher

Messages : 65
Date d'inscription : 05/03/2016
Age : 42
Localisation : Miramas

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum