Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Sondage
Octobre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier Calendrier

Petites annonces

    Pas d'annonces disponibles.


    tao shinsei

    Aller en bas

    tao shinsei

    Message par matt13 le Jeu 11 Oct - 22:50

    LE TAO DE SHINSEI

    - Lorsque les ténèbres descendent, un homme doit trouver des alliés dans les ombres
    - La force de l’esprit est plus grande lorsque l’esprit est en harmonie avec le coup.
    - Etudie ce que le pin et le cerisier peuvent t’apprendre. L’homme n’est pas le seul gardien de l’illumination.
    - Plus l’âme est corrompue, plus il devient insupportable de regarder ce qui est pur. Donc il en est ainsi avec le cristal et le jade et les créatures des terres noires. Rappelle-toi ça, Hantei, car un jour ceci te sauvera la vie.
    - Si le général est sage, il sait qu’un seul homme peut arrêter une armée entière.
    - Le Tao de Shinsei est bien plus qu’un recueil de maximes pleines de bon sens et de sagesse ; la sagesse de Shinsei englobe les secrets de l’Univers.
    - Parfois, la voie de la paix doit résonner comme le tonnerre
    - N’essaye pas d’être quelque chose, mais d’être quelqu’un.
    - Quels sont les enseignements de la vie ? Un compte-rendu approprié.
    - Votre âme- votre énergie vitale- n’est pas limitée par la chair. Elle peut atteindre ce que les doigts ne peuvent pas.
    - Les éléments ne sont pas vulgaires pour avoir une fin : ils sont le début et la fin.
    - Quelqu’un n’a pas besoin de porter les armes pour goûter la majesté d’une bataille.
    - L’aube d’un homme est le crépuscule d’un autre.
    - La vraie noblesse ne vient pas du fait d’être supérieur à un autre homme mais d’être supérieur à son passé.
    - Vous ne pouvez attendre l’honneur. Vous devez parcourir le monde et la trouver.
    - Les vents soufflent, les nations changent, les fortunes naissent et disparaissent mais c’est toujours au peuple que l’on demande de porter le fardeau.
    - Comme l’océan par rapport au petit ruisseau, comme le monarque par rapport à son peuple, tel est le Tao par rapport au monde.
    - Quand dix mille hommes s’affrontent au milieu du cliquetis des armes et du brasier, c’est toujours l’acte d’un seul homme qui fait la différence.
    - Les esprits malfaisants sont les fruits d’une vie impure. Vis ta vie dans la certitude et la justice et tu ne subiras pas les malédictions des fortunes.
    - On ne peut pas plus commander aux éléments qu’on ne peut commander aux étoiles. Il faut apprendre à se mettre à l’écoute du chant du monde céleste. Une fois qu’on y est parvenu, il faut apprendre à danser.
    - Chaque voyage commence par un premier pas. Avance vaillamment et ton voyage épousera la fortune. Avance timidement et il sera ruiné par le désastre.
    - On ne peut vivre si l’on se cache de la vie.
    - Une poignée de trésors n’est que poussière comparée aux richesses que la famille d’un samouraï lui donne.
    - Vous êtes maître de chaque mot que vous prononcez
    - L’homme courageux n’a pas besoin d’être cruel.
    - Pendant que vous vous reposez, vos ennemis s’entraînent.
    - S’asseoir au bord d’une rivière peut permettre de saisir la vérité du monde. Une rivière n’a ni début ni fin. La vie entière est telle la rivière. Les leçons n’ont ni début ni fin.
    - L’hésitation est mère de la défaite.
    - La pensée et l’acte ne doivent faire qu’un.
    - Chaque jour de sa vie, l’homme est son seul juge.
    - Un homme doit trouver la place que lui réserve la vie ou n’être qu’un pauvre hère, perpétuellement insatisfait, jamais en paix, semant la discorde partout où il passe.
    - La route de la vengeance mène droit au soleil couchant. Il n’y à ni auberge où se reposer, ni détour. C’est une route longue et sanglante, qui ne s’achève que dans la tombe.
    - Retiens d’une main ce en quoi tu as confiance car c’est ton allié. Retiens de l’autre ce en quoi tu n’as pas confiance car c’est ton ennemi. Comprends le feu, et tu comprendras le monde.
    - Le vent est si léger que vous ne vous sentez pas respirer. Faites attention. Seul le fou croit que le vent est vide.
    - Ebranle ton ennemi sur ses pieds et tu découvriras qu’il n’est plus aussi effrayant qu’il ne le fut.
    - Maîtrise la voie de la terre et tu découvriras les vertus des montagnes éternelles.
    - La Terre, silencieuse et paisible, est telle un géant assoupi qui ne souhaite pas être réveillé.
    - L’eau purifie l’âme de la peur comme elle purifie des souillures de la terre.
    - Il n’existe aucun secret. Il est impossible de le comprendre. Le vide est tout et rien à la fois. Il est la danse des éléments.
    - Choisis tes alliés parmi les ennemis de tes ennemis.
    - Nous narrons les légendes des héros pour nous souvenir que nous pouvons-nous aussi être grands.
    - Il n’y à pas de choses aussi simples que les coïncidences, il y à seulement des occasions de bonne augure.
    - Ce que vous appelez Moi est une porte qui s’ouvre et se ferme chaque fois que vous inspirez et expirez.
    - Ne juge pas un homme au seigneur qu’il sert. Juge-le sur le choix de ses ennemis.
    - Les mots du Tao sont simple. Suivre le Tao est difficile. Ainsi le simple voit les choses extérieures. Le complexe révèle l’âme.
    - Servir le Tao, c’est servir l’Empire. On ne peut dissocier l’un de l’autre, pas plus que l’on ne peut séparer la mer de la terre.
    - Il est honorable d’être accusé par ceux qui méritent d’être accusés.
    - Un homme continue de vivre même s’il est accablé, mais le déshonneur le tue bien avant que son cœur n’est cessé de battre.
    - Des neuf enfants du Soleil et de La lune ; Doji ; Akodo ; Shinjo ; Hida ; Togashi ; Bayushi ; Shiba ; Fu-leng et moi-même … commença l’Empereur.
    Non, dit Shinsei.
    Non ? demanda mon frère d’un air interrogateur.
    Le Soleil et la lune avaient dix enfants, mais vous ne connaîtrez jamais votre frère cadet.
    - Toute chose est connue à celui qui est sage.
    - La Nature suit la voie de la moindre résistance. La voie de l’illumination est la voie de la Nature. Ne lui résistez pas. Empruntez-la.
    - Le bourdonnement de la Libellule n’est guère différent du rugissement du Lion. Toutes les créatures ont une voix par laquelle elles expriment la voie. Il en va de même pour nous.
    - Le fou, lorsqu’il tient sa langue, passe pour un sage.
    - Sois l’enclume. Un forgeron peut utiliser de nombreux marteaux, mais il n’utilisera jamais qu’une enclume.
    - Certains s’élèvent pas la trahison, et d’autres chutent par la vertu. Un vrai héros conquièrent les deux.
    - L’étudiant demanda : « Qu’est-ce que la vérité ? ». Shinsei souri : « Quoi que je puisse te répondre » répondit-il « ce sera un mensonge. »
    - Dans chaque souffle repose les secrets des Cieux, et avec chaque mot nous éloignons de l’Illumination. Avec le silence, le Monde parle et nous devons lui répondre de même.
    - La vraie force du Chi est ainsi : rapide au début et à la fin, et calme au milieu.
    - Apprenez à partir, et vous trouverez la liberté en vous-même.
    - Les promesses faites aux ennemis sont faites pour être brisées (nouveau Tao).
    - Ne promet jamais plus que tu ne pourra accomplir.
    - Toute chose est nécessaire – la guerre, la paix, le fil d’une lame et le son d’un poème. Avec la compréhension, toute chose est une.
    - La force de la volonté est la force des montagnes. Ne cherche pas dans les mots, mais dans les actes.
    - La sagesse peut être trouvée dans de nombreux endroits, mais il faut toujours commencé par chez soi.
    - Parfois, la ruine d’une Maison ne tient qu’à un geste maladroit..
    - « Combien de temps dure une vie ? » demanda l’étudiant au Maître. « Un souffle. » fut la réponse.
    - De mauvais débuts ont de mauvaises fins.
    - Parfois la plus grande victoire est aussi la plus grande perte.
    - Les mauvaises fortunes arrivent seulement quand la porte leur a été laissée ouverte. Les bonnes fortunes frappent, et sont trop souvent renvoyées.
    - Les gens parlent. La Nature agit.
    - Pour réduire quelque chose, agrandissez-le en premier. Pour affaiblir quelque chose, renforcez-le en premier. Pour reconstruire quelque chose, détruisez-le en premier (nouveau Tao).
    - Plus on s’éloigne de la modestie, plus il est facile de perdre pied.
    - Le général sage qui connaît son adversaire sera capable d’agir comme s’il lisait dans ses pensées.
    - Quand on s’attelle à une tache, il faut ne se préoccuper que de ce que l’on est en train de faire et de rien d’autre. La distraction amène le désastre.
    - Il faut apprendre pour voir ce qu’il y a à voir au-delà de ce que les autre souhaitent que l’on voit.
    - Connaître ses qualités n’est d’aucun secours si l’adversaire peut vous empêcher d’y faire appel.
    - Simplifiez, simplifiez, simplifiez toujours.
    - La voie des ténèbres est toujours synonyme de puissance incommensurable. Et le prix pour l’emprunter est toujours élevé.
    - L’âme d’un homme peut se nourrir de son courage ; mais c’est le riz qui remplit son estomac et une armée ne peut aller au combat nourrie de son seul courage.
    - Seul l’homme avisé voit l’obstacle tel qu’il est réellement et non pas tel qu’il semble être.
    - Ne vous méfiez pas des hommes qui prennent des risques alors qu’ils possèdent des titres et des terres. Méfiez-vous de ceux qui ne possèdent rien.
    - L’homme sage ne craint pas les longs couteaux, mais ceux dont on se sert au corps à corps.
    - Je ne connais pas toutes les stratégies, ni tous les champs de bataille : il en existe même de plus subtiles et de plus mortels.
    - La seule véritable épreuve de courage, c’est la dernière.
    - Caresser un scorpion d’une main compatissante ne rapporte rien, sinon de se faire piquer.
    - L’amitié véritable se mesure à l’heure de porter un fardeau à plusieurs.
    - Les hommes désespérés recourent à des mesures désespérées.
    - On ne peut harmoniser les énergies élémentaires si l’on n’est pas soi-même en équilibre.
    - Ce lui qui a l’esprit clair peut venir à bout de la volonté la plus inflexible.
    - Pour choisir la bonne voie, il faut connaître les gouffres qui la bordent.
    - C’est le son de l’harmonie la plus pure, le son de l’univers. Faites chanter cette chanson à votre âme et vous vous rendrez compte que rien ne vous est impossible.
    - Seule l’apparence de tout ce qui est et de tout ce qui n’est pas peut révéler la vérité.
    - On oubliera peut-être les hommes courageux un jour ; mais jamais les actes courageux.
    - On n’a pas besoin d’armure, on n’a pas besoin d’arme. On a seulement besoin de savoir que l’on ne peut être vaincu.
    - La destinée n’a que faire des secrets. Quand un événement doit se produire, cela est évident pour tous, sauf pour les sots.
    - C’est quand ton adversaire est certain que tu ne peux agir que la victoire est à portée de main.
    - De même qu’il ne peut y avoir deux soleils dans les cieux, il ne peut y avoir deux Empereurs sur terre.
    - Là où il y a de la lumière, il y a également de l’ombre.
    - Il faut se pencher pour aider un homme tombé à terre.
    - Pendant que les autres se lamentent sur ce qu’ils auraient dû faire, l’homme avisé se prépare à ce qu’il va devoir faire.
    - Le fait de suivre une lumière trompeuse ne peut qu’entraîner plus profondément dans les ténèbres.
    - Shinsei a dit : « Qui te lie ?» L’Empereur répondit : « Personne. Je suis l’Empereur. » « Il y à là une contradiction dans les termes. » Dit le moine avec un sourire.
    - Shinsei demanda : « Sais-tu ce que c’est, Shiba ? » « C’est la transcription de vos paroles, Shinsei. » répondit-il. « Non. Pour vous ce n’est que le présent, le fruit d’une simple soirée de travail qui sera transmis à un autre pour qu’il le copie. Mais pour ceux qui viendront après, c’est une page d’histoire. Les erreurs commises, les moments de gloire, les batailles gagnées ou perdues… Les leçons tirées. Tu ne peut apprécier l’histoire car tu est immortel. »
    - L’herbe ressent le vent, comme la pierre, l’arbre et même nous. Mais chacun ressent-il vraiment le même vent ?
    - Un cœur sombre dissimule de nombreux secrets. Les cœurs les plus sombres cachent les secrets les plus terribles.
    - Savoir apprécier la beauté, voilà le début de la sagesse.
    - Deux hommes peuvent affronter ce que ne peut affronter un homme seul.
    - On peut voler son sabre et son armure à un samourai, mais on ne peut lui voler son honneur.

    matt13

    Messages : 66
    Date d'inscription : 29/03/2018

    Voir le profil de l'utilisateur

    Revenir en haut Aller en bas

    Revenir en haut


     
    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum